Représentations institutionnelles

La Confédération des MJC de France (CMJCF) s’implique au quotidien dans différentes instances et organisations nationales pour défendre l’éducation populaire et plus particulièrement le projet des MJC.

Dans chacune d’entre elles, on y perçoit des priorités thématiques et des liens institutionnels qui participent à la reconnaissance et au développement du réseau des MJC.

Les représentations et les contributions de la CMJCF à un niveau national sont précieuses pour les fédérations et associations locales. Elles témoignent de l’identité des MJC, de leur volonté à agir pour l’intérêt commun, de leur capacité à relever de nouveaux défis. Par un effet de courroie de transmission avec les fédérations régionales, elles permettent aux MJC d’avoir directement connaissance de l’évolution des politiques éducatives, sociales et culturelles. Elles facilitent également l’accès à de nouveaux dispositifs, plus particulièrement dans les domaines de l’enfance, de la jeunesse et de la culture.

Sans conteste, cette implication confédérale vient élargir le rayonnement du réseau des MJC et alimenter des projets engagés à différentes échelles du territoire national.

En savoir plus

Au sein du Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d'Éducation Populaire (CNAJEP)

Le CNAJEP constitue une coordination qui réunit plus de 75 mouvements nationaux de jeunesse et d’éducation populaire. Il est un observatoire d’idées sur la jeunesse, l’éducation populaire et les politiques publiques afférentes. Le directeur général de la CMJCF est administrateur, membre du Comité Exécutif et d’Animation (CEA).

Au sein du Fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire (FONJEP)

Le FONJEP est une association de cogestion qui réunit les représentants des administrations (Ministères de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, des Affaires sociales, de l'Environnement, de la Coopération, de l'Economie sociale, des Affaires étrangères et de l'Agriculture) ainsi que des représentants d'associations bénéficiaires de postes FONJEP. Sur présentation d’un projet de développement, les associations agréées de jeunesse et d’éducation populaire peuvent se voir attribuer un poste FONJEP pour une durée de trois ans, éventuellement renouvelable. Le directeur général de la CMJCF est vice-président du FONJEP.

Au sein du Conseil National des Employeurs d'Avenir – Branche animation (CNEA)

Le CNEA, syndicat professionnel, représentatif notamment dans les domaines de l’animation, du sport et du tourisme social et familial a pour but de rassembler, accompagner et représenter les employeurs dont l'activité est liée ou apparentée à l'Economie Sociale et Solidaire gérant des activités notamment éducatives, sportives, culturelles, scientifiques, sociales, de tourisme, de formation et de protection de la nature et de l’environnement. Il est le résultat du rassemblement depuis 2005 de 4 syndicats : le SADCS, le SNEFA, le SNOGAEC, et l’UNODESC. Par ailleurs, le CNEA et le SNEFOS (Syndicat employeurs de la Branche des Foyers et services de jeunes travailleurs) ont fusionné au 1er janvier 2017. La CMJCF, par son directeur général (avec comme suppléant un directeur de MJC), est présente dans les instances de cette organisation.

Au sein de la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation (CPNEF)

Reconnue par le droit du travail et la convention collective de l'animation, la CPNEF est composée des syndicats d'employeurs et de salariés de l’Animation. Cette commission est compétente en matière de stratégie et de gestion des fonds de la formation professionnelle. C'est l'interlocutrice du Ministère de la Jeunesse et des Sports pour la conception et la mise en œuvre des formations aux diplômes de l'animation (BPJEPS, DEJEPS, DESJEPS). C'est la CPNEF qui a créé et mis en œuvre le Certificat de Qualification Professionnelle Animation Périscolaire. La CMJCF y est représentée par le directeur régional de la coordination des MJC des hauts de France.

Au sein du Conseil d’Orientation des Politiques de Jeunesse (COJ)

Le COJ a officiellement été installé jeudi 27 janvier 2017, par le Premier ministre. Le COJ contribue à la coordination et à l’évaluation des politiques publiques relatives à la jeunesse. Fusion entre le Conseil national de l’éducation populaire et de la jeunesse, le Conseil national de la jeunesse et le Conseil national des missions locales, ce nouveau conseil peut être consulté sur les projets de loi et de textes réglementaires et adresser au Gouvernement toutes propositions en vue d’améliorer la situation des jeunes dans notre pays. Le directeur général de la CMJCF été nommé par décret au COJ. Il a été élu président de la commission « Education Populaire ». Il a remis au Ministre de l’Education Nationale (le 9 juillet 2019), un avis instruit par la commission sur le plan mercredi.

Au sein du Comité partenarial jeunesse de la Caisse Nationale des Allocations Familiales

Créé en en février 2016, le comité partenarial jeunesse se compose de représentants permanents de la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales), de partenaires institutionnels et associatifs. Tous ont l’objectif de partager et d’échanger sur les dispositifs en lien avec le champ de la jeunesse mais aussi de déployer ensemble le plan d’actions qui doit être un levier pour adapter les actions de la CNAF aux évolutions de la société, dont les jeunes sont les premiers porteurs. L’animatrice réseau national MJC « engagement et vie sociale » y représente la CMJCF.

Au sein du Comité Stratégique de l’Agence du Service Civique

La CMJCF, représentée par son coordinateur jeunesse en charge du Service Civique, est membre du Comité Stratégique de l’Agence du Service Civique au titre des organismes privés accueillant des jeunes en Service Civique.

Au sein du Forum Civique Européen (FCE)

La CMJCF a adhéré en 2010 au Forum Civique Européen. Le Forum Civique Européen (FCE) est un réseau transnational qui rassemble une centaine d’associations et d’ONG à travers toute l’Europe et qui travaille activement pour favoriser une appropriation civique et populaire de l’Europe. Le FCE est un interlocuteur privilégié des institutions européennes pour le dialogue avec la Société Civile.

Au sein du Réseau National des Juniors Associations (RNJA)

Cette association est constituée par : La Ligue de l'enseignement, La Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de France et La Confédération des MJC de France, de « Jets d'encre » (association nationale pour la promotion et la défense de la presse d'initiative jeune), d'un collège des Juniors Associations et d'un collège de personnalités qualifiées. Elle encourage la liberté d’expression des jeunes, l’esprit d’initiative et le renouvellement de la vie associative, elle crée un espace de citoyenneté pour les jeunes de moins de 18 ans et faciliter leur passage de la Junior Association à l’association de loi de 1901. L’animatrice réseau national MJC « territoire et développement » représente la CMJCF en qualité de vice-présidente du RNJA.

Au sein du conseil d’administration de l’Association des Conseils d’Enfants et de Jeunes (ANACEJ)

L’ANACEJ a été créée pour promouvoir la participation des enfants et des jeunes à la décision publique et leur concertation au niveau local avec les élus et également pour accompagner les collectivités locales dans la mise en place d’instances de participation des jeunes et leur association à la construction des politiques publiques. L’animatrice réseau national MJC « territoire et développement » représente la CMJCF au conseil d’administration de l’ANACEJ.

Au sein de la Jeunesse Au Plein Air (JPA)

La Jeunesse Au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances en soutenant financièrement leur départ. Elle assure également une activité de veille et d’information sur le secteur des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes. Enfin, elle agit auprès des pouvoirs publics pour que les colonies de vacances et les centres de loisirs soient reconnus comme des temps éducatifs complémentaires à ceux de l’école et des familles. La CMJCF et par son intermédiaire les fédérations régionales sont membres de la JPA mais cela n’a pas donné lieu dans les faits à un véritable partenariat.